Un baiser de toi ne sera jamais trop court, pourvu qu'il dure autant que notre vie. 
Message de Mirabeau ; Lettre à Sophie Ruffei, le 1er mars 1778.