Je ne veux pas que ton âme soit troublée, tes larmes me sont un supplice. Je ne veux connaître d'autres devoirs que celui de te rendre heureuse.
Citation de George Sand ; Les amours de l'âge d'or (1856)