Suivant les cultures, la sorcellerie peut être mise au ban de la société et même interdite. On remarque que c'est souvent dans les religions monothéistes que ceci arrive ; sans doute parce que l'adoration de forces supérieures autres que Dieu ferait de l'ombre à l'idéologie religieuse ou à ses instruments (le Clergé). En effet, la sorcellerie est un ensemble de pratiques occultes qui permettent d'agir sur les choses et les esprits. Elles sont susceptible de provoquer des désordres dans l'ordre public. Et si les gens se tournent vers les sorciers, alors ils n'ont plus besoin des prêtres de la religion. Ce sont ces idées qui ont conduit à l'Inquisition en Europe et aux Etats-Unis. On se souvient de la chasse aux sorcières et de l'épisode des Sorcières de Salem.

Mais en Afrique la sorcellerie est enracinée dans le continent tout entier. Les sorciers ne sont pas des gens qui se cachent, au contraire, ils font partie des élites. Si on devait établir un classement des gens par leur importance on pourrait sans doute placer le sorcier juste après le chef du village. Et même ce dernier n'hésite pas à aller consulter le marabout pour sa sagesse, ses conseils ou lorsqu'il est malade.